« 年の初めに | トップページ | アフリカ映画 『ホテル・ルワンダ』と『ダーウィンの悪夢』 »

2006.01.03

21世紀最初のエネルギー戦争布告される

    « La première guerre du XXIe siècle est déclarée.»21世紀最初の戦争が布告された。Le Mondeル・モンドの社説はこんな物騒な書き出しではじまっている。いったい何が起こったのか。

  その主役はロシアのウラディミール・プーチン大統領である。プーチン大統領は元旦にウクライナ向けの天然ガス供給を停止した。これまで、ウクライナはロシアから旧ソ連時代に定められた安い価格で天然ガスを購入してきたが、ロシア側が価格を4倍以上に値上げすることを主張し、その後交渉が決裂したためである。だが厳寒の地でこんな時期に天然ガス提供がとどこおれば、生活に支障がでないはずはない。

  ロシアは世界一の天然ガス生産国である。欧州連合は天然ガスの約4分の1をロシアに依存しており、そのほとんどがウクライナ経由で供給されている。だからプーチン大統領のこの措置はロシア・ウクライナ間だけの問題ではないのである。実際にフランスでは約3割の供給量が減少し、オーストリア、ハンガリー、スロバキア、クロアチア、ルーマニア、ポーランドなどでも影響があった。70年代のオイルショックを想起させるこの強行手段に各国はすぐに反応し、現在欧州での供給量は回復に向かっている。

  だがロシアとウクライナの交渉は今後どのような展開になるかはわからない。天然資源に乏しい国にとっては政治的な駆け引きが必須で、どの国でも頭を悩ませる問題である。

     関連資料

  Ukraineウクライナの基礎データ(外務省)
  Près de quart du gaz européen passe par l'Ukraineウクライナを経由するパイプラインの地図

      追加情報

  当初ロシアは1000立方メートルあたり230米ドルを要求していたが、実質95ドルで5年間ウクライナに供給することで4日に両国が合意した。詳しいことは朝日新聞Le Mondeで。

Edito du Monde
La guerre du gaz
LE MONDE | 02.01.06 | 15h00 • Mis à jour le 02.01.06 | 15h00

La première guerre du XXIe siècle est déclarée. Un pays vient de couper l'approvisionnement en énergie d'un autre parce qu'il ne se conforme pas à ses exigences. La Russie, premier producteur mondial de gaz, vient d'appuyer sur le bouton de l'arme énergétique. En plein hiver, Vladimir Poutine ferme le robinet qui permettait à 50 millions d'Ukrainiens de se chauffer et de faire tourner leur économie.

Avec le développement mondial accéléré et l'essor des géants consommateurs comme la Chine et l'Inde, les matières premières sont devenues des armes de dissuasion sinon de destruction économique massive. Une nouvelle géopolitique se dessine qui place en position de force les pays producteurs comme la Russie et qui contraint les pays acheteurs nets comme la Chine à se doter d'une diplomatie d'approvisionnement sécurisé avec, par exemple, l'Afrique et le Moyen-Orient.

Moscou réclame que l'Ukraine paie désormais son gaz au prix du marché (celui payé par les Européens de l'Ouest) et ne bénéficie plus des dégrèvements naguère réservés aux pays du Comecon. Cette exigence n'est pas illégitime mais elle intervient avec une brutalité excessive, et l'Ukraine a raison de demander un étalement dans le temps. Surtout, elle surgit un an après la "révolution orange" à Kiev, qui a vu l'élection du pouvoir pro-occidental de Viktor Iouchtchenko. On ne peut donc qu'y déceler une volonté de punition de Vladimir Poutine qui voit un ancien satellite se détacher.

Aucun compromis n'a été trouvé jusqu'ici et la Russie a mis à exécution sa menace d'arrêter les approvisionnements aux Ukrainiens.

L'Europe, qui est dans le camp des régions consommatrices, s'inquiète à juste titre. Un quart de son gaz vient de Russie au travers des gazoduc ukrainiens. Mais la dépendance monte à 40 % pour l'Allemagne ou l'Autriche. Le commissaire européen Andris Piebalgs a convoqué une réunion, mercredi à Bruxelles, pour tirer les conséquences du différend russo-ukrainien.

A priori, il n'y a pas de quoi redouter une pénurie, notamment en France. Kiev promet de ne pas prélever de gaz sur les quantités destinées à l'Europe de l'Ouest qui traversent son territoire. Ce serait en effet violer les accords commerciaux et internationaliser le conflit. Il n'est pas sûr que le pouvoir ukrainien y ait intérêt. Mais il est aussi naturel qu'il cherche à obtenir, par tous les moyens, l'aide de l'Union européenne face à l'ours russe.

L'indépendance énergétique redevient, comme dans les années 1970, déterminante. La guerre du gaz sonne comme un avertissement de la détermination de M. Poutine mais plus globalement comme un rappel qu'il faut, d'urgence, relancer une politique européenne sécurisée de l'énergie.

Article paru dans l'édition du 03.01.06

Gazprom tente de rassurer ses clients européens
LEMONDE.FR | 02.01.06 | 19h26 • Mis à jour le 03.01.06 | 09h09

"Nous avons pris toutes les mesures indispensables pour approvisionner l'Europe en gaz dans le respect de nos contrats", a promis Alexandre Medvedev, le vice-président de Gazprom, lundi 2 janvier. Le message se veut rassurant à l'adresse de l'Union européenne, dont plusieurs pays ont constaté depuis dimanche des baisses importantes des livraisons de gaz transitant par l'Ukraine. Kiev lance également des appels aux Européens, pour l'aider à résoudre son différend avec Moscou, qui veut lui imposer un quadruplement des tarifs. L'UE multiplie les déclarations prudentes.

"Demain soir, les livraisons de gaz en Europe seront totalement rétablies", a assuré le numéro deux de Gazprom, dans des déclarations également relayées par le ministre de l'économie de l'Autriche, qui assure ce semestre la présidence de l'UE. Dès lundi soir, l'Autriche et la la Hongrie, qui avaient été les pays les plus affectés par cette crise, ont constaté un retour à la normale de la distribution de gaz.

De son côté, le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, a reçu lundi les ambassadeurs de pays de l'Union européenne. Arrivé au pouvoir il y a un an avec un projet de politique d'intégration européenne, le champion de la "révolution orange" a lui aussi rappelé que son pays respectait tous ses engagement vis-à-vis de l'UE.

Kiev est accusé par Moscou de "voler" du gaz russe destiné aux Européens, lors du transit par les gazoducs ukrainiens. Viktor Iouchtchenko a répété son intention d'impliquer dans la crise "des experts et un arbitrage internationaux", et a appelé à la reprise des négociations et à l'instauration d'un moratoire sur toute coupure de gaz.

"NE PAS SE FÂCHER AVEC GAZPROM"

L'intervention des Européens est "cruciale" pour l'Ukraine, a souligné Volodymyr Saprykine, un analyste du centre Razoumkov de Kiev. Mais pour l'heure, l'Union européenne s'est gardée de prendre parti dans la crise. "Les déclarations de l'UE sont très neutres, a estimé l'analyste. Ils ne veulent pas se fâcher avec Gazprom." Un arbitrage volontaire de l'UE dans ce conflit sensible serait probablement vu comme un affront par Moscou.

La Commission européenne s'est dite "préoccupée", lundi, par le différend entre Kiev et Moscou. Le haut représentant de l'UE pour la politique étrangère, Javier Solana, a indiqué par la voix de sa porte-parole qu'il était en contact avec les deux parties, tout en précisant qu'il s'agissait de les "encourager à reprendre les négociations". Le vice-président de l'Autriche, qui préside l'Union européenne, a jugé dans ses déclarations qu'une médiation européenne n'était pas urgente si la crise ne s'aggravait pas.

Si les Européens restent prudents, c'est qu'ils ont peu de marge de manœuvre. Un quart du gaz de l'UE vient de Russie et 25 % de toutes les importations transitent par l'Ukraine. "Pour l'heure, les Européens ne peuvent rien faire, si ce n'est ronger leur frein, a jugé lundi Daniel Gros, directeur du centre d'étude sur la politique européenne, à Bruxelles. Il y a moyen de tirer parti sur le plan politique et économique de la faiblesse temporaire d'un partenaire des Européens, et les Russes vont l'utiliser."

A long terme, l'Union européenne ne peut réduire sa dépendance énergétique qu'en se diversifiant, mais ses perspectives restent limitées. Vladimir Poutine et l'ex-chancelier allemand, Gerhard Schröder, ont signé l'année dernière un projet de gazoduc reliant directement la Russie et l'Allemagne, sans passer par la Pologne et les pays baltes. De son côté, Vienne s'est prononcé pour la réalisation rapide du projet Nabucco, qui doit approvisionner l'Europe de l'Ouest, via la Turquie, en gaz du Moyen-Orient et d'Asie centrale. Le début des fournitures est prévu pour 2011.

Avec AFP et Reuters

|

« 年の初めに | トップページ | アフリカ映画 『ホテル・ルワンダ』と『ダーウィンの悪夢』 »

コメント

明けましておめでとうございます。
昨晩TF1のニュースで、この件を知りました。
 我が家に自家風力発電を取り付けて
電気の節約を検討中のため
ガス取り付けにはまったく、眼中になかったので、
ガスを使っている人たちは、戦々恐々だろうなー、生活が大変だろうなーという私見しかもっておらず、一条さんの記事を読み、自分の浅見さにあきれています。
 この件についてのロシア、各国へのコメントは未だ あまり他の記事を読んでおらず、自分の意見も固まっていないので、コメントを控えさせていただきます。
いつも 楽しみに読ませていただいています。
私の住んでいるブルターニュの最果ても相変わらずの雨です。
お体ご自愛くださいね

投稿: Emma.F | 2006.01.04 00:17

Happy New Year!! :-)

(Click here if you dare)

投稿: Omni | 2006.01.04 11:05

貴重な情報ありがとうございます。日本ではあまり報道がなかったような、というか日本は正月特番ばかりでほとんどニュース番組がありません。そんな特番のなかで、今日「岸恵子さんが案内するとっておきフランス旅」の中で、ブルターニュが紹介されてましたよ。サン・ギレック海岸? サン・マロ、・・ 「クレープリ・アモン」(場所?)など、彼女はブルターニューが好きなようでした。

投稿: 旅のスタイリスト | 2006.01.04 15:16

Emma.Fさん。

ガソリンも上がっていますから、ガスが止まると生活できない地域があります。銃を使わなくても、凍死させることも可能です。じわじわと締め付けられるのは恐怖でしょう。そういう意味では戦争ですね。

Omniさん。

Thank you for your visite.

旅のスタイリスト さん。

「岸恵子さんが案内するとっておきフランス旅」を検索してみたのですがホームページはないようで、どこが紹介されたのかわかりません。テレビ朝日スタッフはブルターニュにたくさん来ているのですね。先日の「世界の車窓から」もテレビ朝日ですから。


投稿: 市絛 三紗 | 2006.01.04 18:59

日本の友人からメールが来ました。彼女は1年前までブルターニュに住んでいたので、懐かしかったと情報をよせてくれました。

「岸恵子さんが案内するとっておきフランス旅」ではモン・サン・ミッシェル、グラニット・ローズ海岸、サン・ギレッグ、クレープリー、ダンス・ブルトンなどの映像があったそうです。

岸恵子さんは「グラニット・ローズ海岸辺りで日本人
に一度も遇った事がない」とおっしゃったようですが、私は時々行きます。景色が特別なんですよ。

投稿: 市絛 三紗 | 2006.01.06 00:50

コメントを書く



(ウェブ上には掲載しません)


コメントは記事投稿者が公開するまで表示されません。



トラックバック

この記事のトラックバックURL:
http://app.cocolog-nifty.com/t/trackback/17948/7982889

この記事へのトラックバック一覧です: 21世紀最初のエネルギー戦争布告される:

» ロシアのガス売り [ブンゴーの日記 人生はすばらしい in Greece !]
ロシアのプーチンがさぁ、EUの国々に、ロシアのガス営業マンとして、ビジネスしまくっていたのが数年前でした。 ロシアが崩壊してゴルバチョフからエリツィンになってプーチンになったのですが、プーチンにのときもギリシャによくやって来たものでした。 どういうことで..... [続きを読む]

受信: 2006.01.04 01:07

« 年の初めに | トップページ | アフリカ映画 『ホテル・ルワンダ』と『ダーウィンの悪夢』 »